Création d'un secteur sauvegardé à Angers

Fidèle à sa mission statutaire de défense et de sauvegarde du patrimoine architectural et paysager du quartier historique de la Doutre, notre association a poursuivi en 2015 ses activités en accueillant plusieurs étudiants développant des recherches universitaires dans le domaine de la protection du patrimoine.

Mais l’évènement majeur de l’année 2015 s’inscrit dans une démarche particulièrement importante pour notre action avec la décision prise par la Ville d’ANGERS et la Communauté ANGERS LOIRE METROPOLE de demander à l’Etat la création d’un secteur sauvegardé (selon les dispositions de la loi MALRAUX de 1962). Il s’agit d’un aboutissement important de notre action cette création étant une demande constante de la Renaissance de la Doutre depuis cinquante ans

Dans ce processus qui nécessitera de longs travaux (une dizaine d’années pour la création d’un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) une seconde étape (après la décision initiale de demande officielle de création)   a été franchie par la création décidée par le Préfet de Maine et Loire et le Maire d’ANGERS d’un Comité de pilotage du secteur sauvegardé angevin. Ce comité coprésidé par le Préfet et le Maire d’ANGERS a été créé par un arrêté préfectoral du 3 juillet 2015, est composé de 18 personnes (6 représentant les services de l’Etat, 6 représentant la Ville et l’Agglomération d’ANGERS, et 6 représentant les experts et personnes qualifiées. Dans ce dernier collège ont été désignés au titre des Associations patrimoniales Guy MASSIN LE GOFF Président de l’Association des Amis du Vieil ANGERS et Paul IOGNA-PRAT représentant la Renaissance de la Doutre et la Sauvegarde de l’Anjou).

       

En outre, dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (P.L.U.I) d’ANGERS Loire Métropole, la Renaissance de la Doutre a souhaité être consultée en application de l’article L 121-5 du Code de l’Urbanisme et L 141-1 du Code de l’Environnement.

Conformément à ces dispositions, l’Association a été sollicitée par courrier du 16 décembre 2015 du Vice-Président d’ANGERS LOIRE METROPOLE pour fournir l’avis de l’association, au titre des associations agrées,  sur «l’arrêt de projet », avant le 25 mars 2016 (afin que cet avis soit joint au dossier d’enquête publique.

Il conviendra donc de programmer une réunion spéciale d’information et d’analyse (ouverte à tous les adhérents intéressés) pour la formulation de cet avis.