Sauvegarde du Vieil Angers et la
Sauvegarde de l'Anjou
Version imprimable

La Sauvegarde du vieil Angers a été créée en 1965 dans le but
de protéger des sites, monuments et vieilles demeures de la ville d'Angers.
Faire connaître les beautés architecturales de la ville d'Angers et s'employer à
protéger sites, monuments, vieilles demeures constituent les missions fixées par
la Sauvegarde du Vieil Angers. En 1973, l'action de cette association ne
concerne plus seulement la ville d'Angers mais s'étend aussi au département
Maine et Loire. C'est pourquoi, tout en gardant ses missions initiales, la
Sauvegarde du Vieil Angers devient la Sauvegarde de l'Anjou, créée pour
coordonner les efforts de toutes les associations et groupements pour la
protection des sites, monuments et vieilles demeures.

En 1978, l'affiliation de l'UDAPEN (Union Départementale des
Associations de Protection de l'Environnement et de la Nature) conduit la
Sauvegarde à prendre en charge la défense de l'environnement. Ainsi, dès 1979,
l'action de protection de la Sauvegarde se divise en deux sections :

  • nature et environnement
  • monuments et sites.

Agréée par les pouvoirs publics, elle a pu gagner en appel, en
1979, contre une société qui avait construit une usine de concassage à côté d'un
monument historique et sans permis de construire. Elle s'investie également dans
tout ce qui est les Plans Locaux d'Urbanisme (anciennement POS).

M. Roger Mattei, président de la Sauvegarde de l'Anjou de 1973
à 1986, est un personnage fort de cette association qui a su lui donner une
nouvelle dimension tout en élargissant son domaine d'action à l'environnement.
Conseiller technique et représentant de l'UDID au conseil d'administration de la
SEM Saint-Nicolas, M. Mattei est celui par qui est née et a vécu l'association «
Sauvegarde du Vieil Angers » en 1965. Il a aussi participé à l'exemplaire
opération de réhabilitation du quartier de la Doutre. Devenue par la suite «
Sauvegarde de l'Anjou », il a fait se regrouper sous sa bannière, diverses
associations d'action environnementale du département. En 1986, M. Mattei se
retire et ce n'est qu'en 1991 que l'association retrouve un président en la
personne de M. Jacques Zeimert. Maire de la commune de Denée pendant douze ans,
il a été ingénieur civil à la délégation générale pour l'armement, a fait
carrière au sein de l'Etablissement Technique d'Angers (ETAS) avant d'œuvrer au
côté de Jean Bauer pour le développement de la Maison de la Culture d'Angers. Il
a également présidé l'association Sauvegarde de la Loire Angevine, association
qu'il a crée en 1989.

Aujourd'hui, la Sauvegarde de l'Anjou fédère quinze
Associations qui dispose, ainsi, d'un réseau de compétences et d'informations
indispensable pour mener une action coordonnée au niveau départemental. Les
associations qui sont membres de la Sauvegarde de l'Anjou restent autonomes et
indépendantes mais trouvent, l'information, la coordination, le savoir faire et
les conseils utiles à leurs activités.

Union départementale d'associations, la Sauvegarde de l'Anjou
participe à de nombreuses commissions départementales ou autres groupes de
travail :

  • La Commission départementale des Sites, Perspectives et
    Paysages
  • La Commission départementale des carrières
  • Le Conseil Départemental d'Hygiène
  • Les Commissions de surveillance des décharges (les CLIS -
    Commissions locales d'Information et de Surveillance).
  • Les Commissions d'Aménagement Foncier
  • Les Commissions Locales de l'Eau et la Commission du milieu
    naturel aquatique de bassin
  • La Commission Départementale d'Orientation Agricole (CDOA)
  • Le Comité départemental de suivi NATURA 2000
  • Le Groupe départemental des Espaces Naturels
  • La Cellule d'Analyse des Risques et d'Information Préventive
    (CARIP)
  • Le Comité scientifique et technique du Parc Naturel Régional
    Loire Anjou Touraine
  • La Commission d'Agrément des Commissaires Enquêteurs
  • La Commission des Boisements
  • Le Conseil Départemental de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • La Commission Révision du Plan Départemental des Ordures
    Ménagères
  • Le Conseil de développement d'Angers agglomération
Elle collabore activement en s'appuyant, pour l'analyse
objective des dossiers, sur les associations concernées ou sur des experts qui
lui apportent leur concours.

Ces quatre associations ont mené un combat essentiel pour
sauver leur quartier qui a amené à la mise en patrimoine de la Doutre. Ses
habitants ont pris conscience et connaissance de leur patrimoine qui participe à
leur cadre de vie tout en étant le reflet de la vie sociale passée aussi bien
que présente. Ceci a permis d'établir un processus d'appropriation du patrimoine
par les habitants de la Doutre.